Pucerons: détecter, traiter, prévenir

3 min à lire
Partager

Vos plantes ne poussent pas correctement ? Les feuilles sont décolorées ? Vous remarquez des petits insectes qui rampent sur vos plantes ? Vous avez peut-être affaire à des pucerons. Cet article explique tout ce que vous devez savoir sur les pucerons : ce qu’ils sont, comment les reconnaître, les traiter et les empêcher de nuire à nouveau à vos plantes.

Qui sont les pucerons ?

Les pucerons sont de très petits insectes suceurs (moins de 4 mm) qui aspirent les nutriments de votre plante, l’empêchant de se développer correctement et menaçant tout votre jardin. Pour ce faire, ils se concentrent principalement sur la succion de la sève des nouvelles pousses. En plus de sucer la sève de vos plantes, ils peuvent également transmettre des maladies d’une plante à l’autre.

Les pucerons se propagent très rapidement car ils sont très mobiles. A l’intérieur, ils se reproduisent beaucoup plus rapidement car leur reproduction n’est pas arrêtée par le froid de l’hiver. 

Il existe différents types de pucerons, qui s’attaquent à toutes sortes de plantes, des rosiers aux plantes d’intérieur, en passant par les arbres fruitiers… 

Comment reconnaître les pucerons ?

Les pucerons peuvent être difficiles à repérer en raison de leur petite taille (2 à 4 mm). Ils existent dans de nombreuses couleurs différentes (noir, gris, rose, blanc) mais la plus commune est le vert clair (ce qui les rend particulièrement difficiles à trouver sur les plantes). Cet insecte se trouve généralement autour des tiges. 

Bien qu’il soit difficile de trouver des pucerons, si votre plante est attaquée, elle présentera des signes tels qu’une croissance lente, des nouvelles pousses décolorées, des feuilles recroquevillées… 

Une autre particularité des pucerons est qu’ils créent une substance collante qui attire d’autres insectes comme les fourmis, ce qui peut être un signe de la présence de pucerons. 

pucerons plantes

Comment éviter les pucerons ?

Pour un jardin extérieur, les pucerons aiment stocker leurs œufs dans les mauvaises herbes, alors désherbez régulièrement votre jardin pour limiter les risques de pucerons. 

Faites attention au type d’engrais que vous utilisez sur vos plantes car un excès d’azote attire les pucerons. 

Enfin, bien que les pucerons s’attaquent à un grand nombre de plantes, il existe certains arômes produits par les plantes qui repoussent les pucerons. Il s’agit notamment de l’oignon, de l’ail, de la ciboulette, de la cataire et de la coriandre. Une méthode de prévention efficace consiste donc à planter ces répulsifs près des plantes les plus susceptibles d’être attaquées. 

Comment traiter les pucerons ?

En pulvérisant votre plante avec un jet puissant, vous pouvez déloger les pucerons qui tomberont et ne retrouveront généralement pas le chemin de la plante. 

Si l’infestation est trop importante et que les pucerons ont déjà affaibli certaines branches, la meilleure solution est de couper cette branche (et les pucerons avec).

Une autre méthode naturelle pour se débarrasser des pucerons est d’inviter des coccinelles, qui sont les ennemis des pucerons et peuvent s’attaquer à plus de 15 pucerons chacune !

Si jamais l’invasion est trop forte il existe des solutions naturelles et biologique de traitement pour se débarrasser définitivement.

Offre spéciale: Pour l'achat d'un diffuseur, recevez 10€ remboursés
3 min à lire
Partager