Les rongeurs, quels sont les risques?

5 min à lire
Partager
rat souris rongeurs insectes

Les rats et les souris sont des animaux qu’il est nécessaire de contrôler car ils représentent un danger pour vos biens, votre santé et votre sécurité. Des rongeurs, on ne connait souvent que les dégâts qu’ils provoquent, ils vivent cachés dans des lieux obscurs mais toujours proches de nous.

Les risques sur la santé ?

Les rongeurs, et notamment rats et souris, sont vecteurs de maladies graves pour l’Homme. Un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souligne les terribles conséquences : des milliers d’hommes peuvent souffrir de pathologies infectieuses transmises par les rats. Leurs morsures, leurs excréments ou encore les puces qui les parasitent propagent en effet des maladies telles que la dysenterie, la leptospirose, la toxoplasmose, des trichinoses, le typhus, la rage et même la peste que l’on croyait avoir définitivement vaincue.

Les risques sur l’habitat ?

Ils peuvent causer d’importants dégâts sur les récoltes sur pied et dans les stocks de céréales par exemple. Ces derniers constituant des réserves importantes de nourriture, ils sont un milieu idéal pour leur développement.

Pour les rats, par exemple, le facteur alimentation est le plus important pour installer une colonie. Mais ils ne causent pas que des dégâts sur les cultures et les réserves : conduites de plomberie percées, fils électriques rongés pouvant déclencher des courts-circuits. Certains incendies inexpliqués sont déclenchés ainsi Ils provoquent également des dégâts sur le bois et peuvent ronger vêtements et nourriture…  Ce dernier point est crucial : les rongeurs peuvent souiller les denrées alimentaires (urines, excréments, excrétions graisseuses), et le risque sanitaire lié peut être important.

rongeur domestique

Comment éviter ces risques ?

Certaines des maladies listées ci-dessus s’attrapent par contact avec l’urine et les déjections des rongeurs. Aussi, si vous devez nettoyer ces éléments, il convient d’observer quelques règles de sécurité :

  • Ne ramassez jamais les déjections séchées avec un balai ou un aspirateur.
  • Mouillez les déjections et les débris avec une solution d’eau et de javellisant avant de les essuyer.
  • Portez des gants en caoutchouc et un masque anti-poussière durant le nettoyage.
  • Lavez soigneusement les mainset les vêtements exposés après le nettoyage.
  • Portez des gants pour vous défaire des rongeurs morts.
  • Enveloppez-les dans un sac en plastique et jetez-les dans un site d’élimination des déchets dangereux.

Comment lutter contre les rongeurs ?

Les étapes essentielles à suivre :

  • Vérifiez que vous avez bien identifié l’espèce de rongeur.
  • Procédez à des actions préventives.
  • Bien utiliser les produits raticides.
  • Couplez votre produit à un piège comme une nasse ou une tapette pour augmenter vos chances de réussite !
  • Vérifiez que le produit a été consommé et n’hésitez pas à renouveler l’opération.

Procédez à des actions préventives:

La lutte contre les rongeurs consiste également à éviter qu’ils reviennent. Il faut éviter de leur offrir des conditions favorables à leur intrusion. Pour cela quelques gestes simples :

  • Bouchez toutes entrées possibles utilisables par les rongeurs avec des matériaux solides (métal ciment …)
  • Eliminez les cachettes éventuelles ou les passages masqués
  • Evitez les tas de bois au sol, les mettre sur des supports
  • Eliminez les herbes hautes et broussailles proches de la maison
  • Placez les produits alimentaires dans des contenants en verre ou en plastique résistants, fermer les placards.  
  • Évitez de laisser des aliments à l’air libre, y compris les aliments pour animaux.
rongeur

Bien utiliser les produits raticides

L’objectif est de mettre le rongeur sous pression pour l’orienter vers les appâts. 

  • Nettoyez la zone d’activité du rongeur pour supprimer les abris favorables.
  • Rendez inaccessible la zone d’alimentation habituelle.
  • Lisez bien l’étiquette avant l’utilisation du produit
  • Utilisez une quantité suffisante de produit. Reportez-vous bien au mode d’emploi du produit.
  • Disposez les appâts aux principaux endroits de passage des rongeurs.
  • Utilisez des boites appâts. sécurisées et correctement étiquetées. 
  • Surveillez tous les jours les postes d’appâtage pendant 3 semaines en utilisant le principe : si un appât est grignoté ou disparu, mettre un nouvel appât

La particularité du rat brun est qu’il est néophobe : il ne rentrera pas en contact immédiatement avec un nouvel élément placé dans son environnement. Comme il a une mémoire de 3 à 4 jours, il ne commencera à toucher les appâts qu’après cette période.

Couplez votre produit à un piège pour augmenter vos chances de réussite!

Le piégeage doit être considéré comme une méthode complémentaire de lutte et non comme un procédé de base bien que parfaitement écologique. Il reste limité dans son efficacité. 
Les tapettes, les nasses, les plaques de glu sont différents types de pièges. Ils doivent être placés perpendiculairement à la coulée près d’un trou de passage. Les pièges sont plus efficaces si le rongeur est contraint par un objet d’emprunter cette voie.

  • La nasse est un piège mécanique qui permet d’attraper le rongeur vivant. Elle donne de bons résultats avec toutes les espèces à condition d’être placé judicieusement avec un bon appât.
  • Le piège à glu est idéal pour les souris.

Conseils d’expert :

Si le fromage est souvent utilisé comme appât pour les souris, sachez que le chocolat ou de la pâte à tartiner à la noisette sont encore plus attractifs.

Offre spéciale: Pour l'achat d'un diffuseur, recevez 5€ remboursés
5 min à lire
Partager