Les bénéfices des associations de légumes pour votre jardin

4 min à lire
Partager

Tout comme les êtres humains entre eux, les plantes et les légumes ont parfois plus d’affinité avec certaines espèces qu’avec d’autres. À tel point qu’une science, appelée phytosociologie, a même été développée pour étudier les relations et associations entre les végétaux d’espèces différentes.

Comment avoir une bonne association de légumes au potager ?

Commencez par faire un plan et un découpage de votre jardin potager en respectant, à la fois, les principes de rotation des cultures et les associations végétales et de légumes. Pour vous y aider, consultez le tableau d’association de légumes (appelé aussi tableau de compagnonnage) présenté ci-dessus. Après avoir déterminé les variétés de plantes que vous allez cultiver, vous pourrez passer à leur semis ou plantation.

Pour les légumes, nous vous conseillons une culture en « ligne alternée ». Deux options s’offrent alors à vous :

  • Décaler d’un rang chaque année
  • Pivoter les rangs chaque année de 90°

N’oubliez pas de respecter le principe de rotation des cultures sur 4 ans pour éviter que votre sol ne s’épuise avec le temps.

Les avantages de l’association de légumes au potager

Bien avant que les scientifiques puissent en expliquer les raisons, les paysans avaient déjà remarqué certaines associations bénéfiques en cultivant sur une même parcelle plusieurs espèces différentes. Aujourd’hui, ce sont les agriculteurs biologiques qui utilisent la technique des cultures associées (ou compagnonnage au potager). Elle peut être appliquée au potager, bien sûr, mais aussi au jardin d’ornement et s’accompagne d’une multitude d’avantages.

  • Optimisation de la production : En faisant cohabiter deux espèces dont les racines ne s’enfoncent pas jusqu’à la même profondeur et qui n’ont pas la même vitesse de croissance.
    Exemple : Les tomates et les radis, ou bien les laitues et les carottes.
  • Optimisation de l’espace : Certaines plantes peuvent faciliter la culture d’autres plantes.
    Exemple : Une plante haute, comme le tournesol, peut servir de tuteur à une plante grimpante (haricots) et fournir de l’ombre à des plantes rampantes (potirons).
  • Couverture du sol : La multiplication et la variété des plantes cultivées va laisser moins d’espace aux « mauvaises herbes » pour se développer. Elle permet aussi une meilleure protection et fertilité du sol en évitant l’évaporation de l’eau et la formation d’une croûte de battance.
  • Éloignement des ravageurs : En alternant les légumes d’espèces différentes dans une même parcelle, vous allez freiner, voire empêcher, la propagation des ravageurs et maladies propres à une espèce particulière.

5 exemples de l’association bénéfique

  • Tomates et Basilic

Les tomates et le basilic sont un exemple classique de compagnonnage. Le basilic est un répulsif naturel pour les vers de la tomate, qui peuvent être un ravageur majeur des plants de tomates. Planter du basilic à côté des tomates permet d’éloigner ces parasites.

  • Haricots et Maïs

Les haricots et le maïs sont un autre bon exemple de compagnonnage. Le maïs fournit un treillis naturel sur lequel les haricots peuvent grimper. Les haricots aident à stabiliser l’azote dans le sol, ce qui est essentiel pour la croissance du maïs. Cette association peut contribuer à améliorer la santé du sol et à augmenter les rendements.

  • Carottes et Oignons

Les carottes et les oignons sont une excellente combinaison pour le compagnonnage. Les oignons repoussent la mouche de la carotte, qui peut être un ravageur important pour les carottes. Planter des oignons à côté des carottes permet d’éloigner ces ravageurs. De plus, les carottes et les oignons ont des racines de profondeur différente, ce qui signifie qu’ils peuvent pousser ensemble sans se faire concurrence pour les nutriments.

  • Concombres et Radis

Les concombres et les radis sont une excellente combinaison. Les radis aident à repousser les chrysomèles du concombre, qui peuvent être de sérieux ravageurs pour les plants de concombre. Planter des radis à côté des concombres permet d’éloigner ces ravageurs. En outre, les radis contribuent à ameublir le sol, ce qui facilite la croissance des racines des concombres.

  • Laitue et Herbes

La laitue et les herbes font bon ménage. Les herbes comme la menthe, la lavande et la coriandre peuvent aider à lutter contre les parasites tels que les pucerons et les aleurodes. Ces parasites peuvent constituer un problème majeur pour les plants de laitue. Planter des herbes aromatiques à côté de la laitue peut aider à tenir ces parasites à distance.

Astuce :

Les associations végétales ne se limitent pas qu’aux associations de légumes. D’autres combinaisons sont possibles et tout aussi bénéfiques :

  • Au-delà de l’aspect décoratif, l’association légume/fleur présente aussi des avantages, comme une meilleure pollinisation et fécondation des légumes et fruits. 
  • L’association des légumes/plantes aromatiques est également intéressante. Les huiles essentielles qu’elles contiennent vont protéger vos légumes contre certaines agressions. Pour une association efficace, utilisez des plantes aromatiques en jardinière que vous pourrez déplacer partout dans votre potager.
légumes planter association
Tableau d’association des légumes au potager

Offre spéciale: Pour l'achat d'un piège, recevez 10€ remboursés
4 min à lire
Partager